Illuminer l’hiver avec le millepertuis

Le 19 janvier 2013 par Cathy Skipper

stjohswortflower21

Quel meilleur moment de l’année pour parler du millepertuis (Hypericum perforatum) qu’a l’approche du solstice d’hiver ? Un moment où la nature immobile dort à poings fermé sous son duvet de neige. Les jours sont court maintenant et seront à leur plus court au solstice d’hiver autour du 21 décembre. Curieusement c’est au solstice d’été (le 21 juin) que le millepertuis éclot à la face du monde : au moment opposée de l’année où le soleil est à son zénith et la nature en pleine expansion.

Les humains faisant intégralement partie de la nature, nous aussi avons besoin d’une période d’introspection silencieuse à ce moment de l’année : c’est une étape très importante de notre cycle.

C’est un moment pour s’emmitoufler dans une couverture et s’installer dans la contemplation auprès d’un bon feu. C’est un moment pour se libérer des charges du passé, pour plonger profondément en introspection, et retrouver le calme intérieur ; comme celui que nous pouvons ressentir après une forte chute de neige, quand plus rien ne bouge et que tout est silencieux.

Le problème, c’est que nos sociétés modernes ont d’autres choses à l’esprit.

Comme Noël avec son shopping et la foule effrénée, les fêtes, les repas de familles, la famille éloignée, les heures à cuisiner, à manger, à boire, les enfants frénétiques, la télévision bruyante de slogans de Noël –

Tout sauf ce silence intérieur calme dont nous avons tant besoin.

Mais alors que viens faire le millepertuis au milieu de tout cela ?

En Europe, les fêtes de la Saint Jean, viennent de la célébration de saint Jean le baptiste dont on pense que sa date de naissance correspond au moment du solstice d’été.

C’était pourtant à l’origine une période festive pré-chrétienne qui consistait à faire de grands feux, à récolter de plantes et des herbes, mais aussi à initier des pratiques magiques en l’honneur des espaces entre la terre et les cieux afin de célébrer l’abondance des récoltes à venir.

Le feu symbolise la lumière qui combat l’obscurité. Le mot solstice viens du latin ‘’sol’’ qui signifie le soleil, et ‘’sistere ‘’ pour arrêter où retenir. Le soleil donne cette impression d’en fait s’arrêter pour un instant que ce soit pour le solstice d’hiver ou d’été.

stjohswortflowerLes plantes traditionnellement récoltées au moment du solstice étaient dotées de pouvoirs guérisseurs particuliers.

Il y a en France un très grand nombre d’herbes dédiées à St Jean : 27 au total. Pourtant, il me semble que le millepertuis (Hypericum perforatum) est la plante représentant le mieux le solstice d’été. Son lien avec ce moment de l’année se retrouve dans le nom angle saxon : St John’s Wort. Et bien sûr, son aspect visuel : il a des fleurs réfléchies qui sont d’un jaune clair, rayonnant et ce qui ressemble à de minuscules perforations dans les feuilles lorsqu’on les regarde au soleil qui sont en fait de petites poches translucides d’essences.

Quand l’on écrase les fleurs et encore plus les bourgeons, les doigts vont se colorer d’un rouge profond. C’est dù à l’hypericine, l’un des principaux constituants chimiques, responsable de l’action vulnéraire sur les brûlures parmi d’autres choses.

Le millepertuis pousse dans les milieux chauds et secs. Il fleurit au milieu de l’été.

N’avez-vous jamais remarqué les fleurs fanées ? Elles sont brunes et semblent calcinées, comme si quelqu’un y avait mis une allumette pour les incendier. En fait, elles ne fanent pas où flétrissent réellement comme la plupart des fleurs. A la place, elles sont complètement brûlées par le soleil. C’est comme si le millepertuis acceptait le soleil dans son for intérieur jusqu’à la dure fin.

Je récolte et utilise le millepertuis en plusieurs occasions.

En externe, je l’utilise pour les brûlures, les coupures et les blessures tout autant que pour les sciatiques et les problèmes liés aux terminaisons nerveuses.

En interne, je l’utilise comme un régulateur hormonal, un antiviral, un anti-inflammatoire, un hépato-protecteur, ainsi que pour les dépressions légères, les problèmes de sommeil et les désordres affectifs saisonniers.

Ce sont ces trois derniers usages que je vais mettre en lumière dans cet article, car ils nous ramènent à notre connexion avec la moitié de l’hiver et le combat (ou du moins la tentative de) avec l’obscurité : l’obscurité de ce temps de l’année, et notre obscurité intérieure.

stjohswortflowerharvesting

Le millepertuis semble concentrer tout ce qui est lié à la lumière, au soleil et la chaleur. La teinture est parfois désignée comme étant ‘’un rayon de soleil en bouteille’’.

Je l’imagine comme étant capable d’apporter en nous la lumière dans ces endroits qui demeurent généralement dans l’ombre : ces zones obscures emplies de tristesse et de colère.

Au Moyen Age, on lui a donné le nom de ‘’Chasse Diable’’, car en zone rurale en ces temps, ceux qui portaient des symptômes dépressifs étaient suspectés de frayer avec le démon.

Bien sur la dépression peut survenir à n’importe quel moment de l’année, et peut être déclenché par une myriade de d’accidents de la vie différents.

Il y a pourtant plus de dépressions dans les mois d’hiver, quand le rythme diminue, qu’il y a moins de lumière du jour. Quand les éléments prennent une tournure plus intériorisée.

stjohswortflowerdried

Il y a aussi ceux qui souffrent de désordre affectif saisonnier (DAS), ce qui est directement relié à la diminution d’heures journalières ensoleillées.

Dans les pays nordiques comme en Finlande, ‘’ la dépression de lumière’’ affecte un grand nombre de personnes.

Bien que les conséquences de la DAS soient souvent de terribles états dépressifs, cette période d’hibernation, avec le besoin de beaucoup de sommeil, cette absence d’envie de se socialiser, ainsi que le désir de consommer des aliments plus riches en hydrates de carbone est normal.

Tous les aspects de la nature, les plantes tout comme les animaux, tombent dans un rythme ralenti durant l’hiver.

Le fait de peut-être accepter et d’accompagner ce désir d’introspection durant l’hiver peut nous aider à gérer l’état émotionnel qui parfois l’accompagne.

Nous ne sommes pas faits pour être aussi actifs, dynamiques et extravertis au fin fond de l’hiver, que nous pouvons l’être au pic de l’été.

stjohswortmedicine1Je vois le millepertuis comme une plante qui est capable de capturer l’énergie solaire. Certains disent que le millepertuis est un expert dans la réception de la lumière solaire. Cette lumière si intense et chaude du milieu de l’été peut nous être transférée en consommant du millepertuis sous la forme d’infusions ou de teintures.

Mon expérience est que cette plante ne va pas soudainement vous faire vous sentir comme étant au milieu de l’été, ce qui de toutes façon ne serait pas une bonne idée, mais va aider à conserver un solide équilibre sans trop de haut et bas, et, par-dessus tout, l’action du millepertuis est réchauffante et embrassante comme le soleil sans être agressif.

Il vous accompagne doucement à un rythme régulier. Physiquement cela se ressent comme un chaud matin ensoleillé; un peu comme ce sentiment qu’ont les anglais quand ils descendent d’un avion dans un pays plus chaud et sont frappés par une vague de chaleur.

Ce sentiment d’équilibre chaleureux continu peut être aussi utile comme remède de court terme pour la dépression*.

Je conseille son usage dès les premiers indices de mélancolie, dans certain cas, il peut se montrer capable de résoudre le problème à la base avant qu’il ne se développe.

Il peut agir sur les troubles du sommeil* bien qu’il ne soit pas sédatif. En fait, son action sur la dépression, les DAS et le sommeil sont liés à ses effets sur les rythmes de l’organisme : rythmes annuels, rythmes saisonniers et rythmes journaliers.

Il est récolté au milieu de l’été pour répondre aux problèmes du milieu de l’hiver, pris le jour pour remédier aux troubles du sommeil la nuit, et il est aussi connu pour aider en situation de décalage horaire, une autre situation où les rythmes sont décalés.

Il existe des preuves scientifiques (Miller 2005) que l’hypoflorinne contenue dans le millepertuis est responsable de l’action régulatrice de sérotonine, un précurseur biochimique de la mélatonine, et d’autres neurotransmetteurs tels que la noradrénaline, la dopamine et les acides gamma-aminobutiriques. Ils ont tous d’une manière ou d’une autre un effet sur l’horloge biologique et l’équilibre de l’organisme.

stjohswortflower32

Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’un réalignement en douceur de l’horloge biologique qui peut prendre du temps, et non pas quelque chose qui se produit en quelque jours.

Le Millepertuis a besoin de quatre à six semaines avant que de réels bénéfices soient ressentis, ce qui devrait être pris en compte lorsque l’on traite quelqu’un souffrant de DAS tous les ans.

La capacité à réguler les cycles circadiens déséquilibrés, allié à la douce et chaleureuse infusion du soleil d’été, doit laisser au millepertuis une place de choix dans l’armoire des médicinales, spécifiquement à cette époque de l’année.

Du fait qu’il pousse abondamment là où je vis, j’ai toujours une quantité importante de stock de teinture à l’apex de l’été pour en faire usage en hiver.

*attention : risque d’interaction avec d’autres médicaments : Il faut noter que le millepertuis ne doit pas être pris en combinaison avec les médications pharmaceutiques pour la dépression, les contraceptifs oraux ou les anticoagulants sans avis médical.

Article original

Autres articles par Cathy Skipper:

Molécules Aromatiques, Soins de l’Ame et le Voyage Alchimique.

Les Huiles Essentielles par Cathy Skipper

Faire et utiliser les essences de fleur en pratique herbaliste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s