Les plantes sont-elles responsables des effets négatifs?

herbs-side-effectsLes plantes sont-elles responsables des effets négatifs?
Déterminer si les plantes sont les coupables de vos symptômes est aussi simple qu’ 1-2-3.

J’ai remarqué que lorsque les gens commencent à prendre des plantes, puis font l’expérience d’un changement de santé négatif, c’est souvent elles les premières en cause.

Une personne prends des plantes le matin puis souffre de maux de tête la nuit : Les plantes ?
Ou bien elle a commencé à prendre des plantes la semaine dernière et elle présente maintenant de l’urticaire : Les plantes ?

Il est facile de désigner les plantes comme coupables.

Elles représentent souvent un changement étrange dans la vie de quelqu’un. Les gens se souviendront plus facilement de ce nouvel aspect de leur vie, ce qui les rend plus facile à pointer du doigt.

Parfois ce sont bien les plantes, et parfois elles n’ont pas à être mises en cause.

En réalité, il y a tellement de variables dans la journée d’une personne qu’il est difficile de dire avec une absolue certitude ce qu’il s’est passé:

La personne a pu manger de la nourriture avariée, avoir une journée stressante, n’a pas eu une nuit reposante, as commencé à manger un nouvel aliment, a acheté un nouveau produit ménager et ainsi de suite.

Lorsque l’on essaye de déterminer le lien causal, la règle générale est d’essayer quelque chose 3 fois. Si vous avez le même résultat après trois essais, alors statistiquement, il est plus que probable que les plantes plus qu’un autre facteur soit responsable.

Voici comment ça marche :

Essayez les plantes une première fois.

Essayez une seule fois. Je recommande toujours de commencer à une faible dose.
Si vous notez une réaction négative, alors stoppez pendant quelques jours.

Essayez les plantes une seconde fois.

Une fois les symptômes estompés, essayez encore une fois. Si vous remarquez une réaction négative, alors arrêtez. Si vous ne notez pas de réaction négative, alors continuez avec les plantes comme prévu.

Essayez une troisième fois.

Si vous avez pris les herbes deux fois et avez éprouvé le même effet secondaire deux fois, alors attendez jusqu’à la disparition des symptômes et essayez une dernière fois. Notez les changements.

Si vous avez tenté les plantes trois fois et qu’a chaque fois il y a un effet indésirable constant, il y a de sérieuses chances pour que ce soit bien votre corps qui réponde négativement et il y a assurément un meilleur choix à faire.

Notez bien qu’il est nécessaire que ce soit le même symptôme. Si en essayant une plante un jour et que vous avez mal à la tête et que la seconde fois vous avez mal au cœur, il y a probablement quelque chose d’autre qui se passe.

Si vous avez essayé les plantes trois fois avec le même résultat négatif mais êtes très impatient d’utiliser ces herbes précisément, vous pouvez attendre quelque semaine et refaire le protocole encore une fois. Parfois, le simple fait de diminuer la dose peut aider à soulager les symptômes indésirables également.

Une autre pratique d’une grande aide dans cette phase d’essais de nouvelle plante est de garder un journal de notes pour inscrire tous les autres changements dans votre alimentation, mode de vie, etc.

Une seule fois est insuffisant.

Si l’un de mes patients suspecte une réaction négative après n’avoir essayé qu’une seule fois, je lui recommande toujours d’essayer trois fois.

La grande majorité du temps, ce n’est pas les plantes qui sont la source du problème.
Il faut garder à l’esprit que le fait d’essayer quelque chose une fois et faire l’expérience d’une réaction négative ne veut pas toujours dire qu’il y a une corrélation directe.

Bien sûr, il faut savoir faire preuve de bon sens. Si une réaction est grave ou si l’effet indésirable est facilement explicable, une fois peut être suffisante.

Par exemple, l’ail est une plante émétique. Cela veut dire que prise en excès, elle vous fera vomir. Si vous passez à l’extracteur de jus dix gousses d’ail pour les boire, vous allez tout rendre. Vous n’avez probablement pas besoin d’essayer cela trois fois.

Les effets secondaires les plus communs des plantes :

La plupart de plantes sont non toxiques et sûres. Les effets indésirables les plus communs causés par les plantes sont les maux de tête et la nausée. Le plus souvent, les symptômes disparaissent à l’arrêt des prises. Le plus souvent un dosage plus faible peut toutefois aider.

Article original

Autre article par Rosalée : 9 raisons Pour Lesquelles Les Plantes Pourraient ne pas Fonctionner :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s