Survie Urbaine et Sauvage Post-apocalyptique

Par Chuck Garcia

 

15_06-Malaysia-3

Première partie

Tout d’abord, nous décidons de survivre.
Disséquer le pourquoi n’a pas de sens. Nous ne voulons pas mourir. La vie peut avoir son lot de douleurs et même ses horreurs, mais la mort c’est la grande inconnue. Nous voulons survivre.
Dans ce but, certains éléments entrent en jeu : L’expérience, les compétences, la chance, et avoir le cœur bien accroché peuvent en faire partie.
Même des choses moins nobles, comme la revanche où la haine peut nous pousser à vivre un jour de plus.
Quel que soit la raison, nous avons une meilleure chance de voir le soleil se lever une nouvelle fois si nous restons en bonne santé, ou si nous pouvons nous soigner d’une maladie ou d’une blessure aussi rapidement que possible.
La grande majorité d’entre nous avons vu des films, lu des livres ou entendu des récits de survie dans de lointains pays. Mais la plupart d’entre nous ne mourrons pas dans de lointains pays. Je suis sûr que la famille de Kim qui fut perdue au fond d’une piste forestière enneigée ne s’attendait pas à perdre un père et un mari. Les victimes de l’ouragan Katrina n’étaient pas préparées à la tragédie qui leur est tombé dessus. Alors que j’écris ceci, des centaines d’automobilistes sont coincés sur les autoroutes près de Pittsburg à cause des tempêtes de neige, avec la garde nationale qui leur délivre de l’essence et de la nourriture.
Personne ne s’attend à la probabilité d’une mort à proximité du domicile.
Et si un hélicoptère n’avait pas trouvé Mme Kim et ses enfants. Et si le gouvernement fédéral avait été encore plus incompétent pendant Katrina (dur à imaginer). Et si la garde nationale de Pennsylvanie avait été déployée en Iraq ?

De gens meurent.

Bien que tous ces cas soient extrêmes, et n’impliquent pas directement les herbes médicinales, l’idée se doit d’être claire : Nous devons prendre soins de nous-même.
Peut-être que Mr Kim aurais dû tenter de sortir bien avant. Peut-être que les gens de Nouvelle Orléans auraient pu faire des stocks de provisions bien avant n’importe quel ouragan. Peut-être que les conducteurs de Pennsylvanie auraient pu prendre exemple sur les conducteurs d’Alaska et auraient avec eux des affaires de grand froid dans leur coffre. Peut-être, peut être peut être.
Ce cours est destiné à éviter les mots : « Peut-être ».

J’espère que vous verrez les herbes sous un autre angle. J’espère que vous penserez à long terme pour l’usage d’herbes médicinales. J’espère que vous sortirez et ferez des reconnaissances de votre voisinage, des parcs, de votre jardin, de votre propriété. J’espère que vous irez à votre bibliothèque de quartier et vérifierez si des associations nature ont écrit des articles sur les plantes de votre région. Je ne sais pas quelles herbes poussent autour de chez vous.
Mais après avoir lu cela j’espère que vous commencerez à chercher.

Alors commençons:

250px-point_richmond2c_richmond2c_california
Richemond Californie Wikipedia

En tant que natif de Californie (le côté européen de ma famille est venu en 1792… le côté indien 10 000 av JC plus ou moins quelque mois), il y a certaines choses que l’on prend pour acquises : La politique incohérente, les tremblements de terre, les inondations, Les incendies. (On peut gérer les trois derniers.)

Tous les scénarios que je vais décrire seront extrêmes.
Les scénaristes de série B adorent ça. Le héros survit généralement avec sa copine et un chien. J’ai vu suffisamment de désastres dans la vie réelle pour ne pas croire aux téléfilms. Ceci dit, je vais étendre les possibilités de désastre. Pour nous ici en Californie, ce sera « LE GROS ». Le désastre énorme et hurlant qui va handicaper l’état et faire passer le plan de sauvegarde officiel de 72 heures pour une blague (ce que c’est réellement). Pour vous à l’est vous devrez prévoir votre propre désastre. Mais souvenez-vous, VOUS ETES SEULS. Les fédéraux ne vont pas se montrer de sitôt. Vous pourriez avoir besoin de vous occuper de votre famille et de vos amis.

Ainsi, mes chers amis (et certain d’entre vous sont mes amis) bienvenue dans mon cauchemar.

Premier scénario : Le tremblement de terre.

Nepal_Langtang_3300491b Telegraph.co.uk

Une secousse de 8.3 frappe la faille de Hayward déchirant la baie de San Francisco à plus de 600 kilomètres à l’heure.
Ça ne dure que 12 secondes.
Les failles secondaires près de Concord et Walnut Creek tremblent à 7.1 sur l’échelle de Richter. Le réseau ferré BART est en berne. Ce qui est bien car les voies suspendues sont tombées dans divers endroits. Le tunnel Caldecott sous Berkeley Hill s’effondre isolant la zone de la baie des régions voisines de l’est. Le Pont d’Oakland s’effondre pendant une réponse sismique. Le Pont du Golden Gate tangue et perds des mètres de route. Il demeure, mais est impraticable.

 

17192
http://www.airphotona.com

Des incendies se déclarent dans toutes les villes de la baie.
A Richmond, un champignon de poussière et de feu explose de la raffinerie chevron. Je peux voir les flammes depuis ma maison …où ce qu’il en reste.
Je sortais de ma voiture quand le tremblement a frappé. Je venais de déposer ma fille à l’école. Il est neuf heure du matin. La circulation sur les routes est engorgée comme d’habitude. Ma femme est à son travail de l’autre côté de la baie à Dally city. Je suis allongé sur le dos après avoir été projeté pendant la secousse. Il y a d’autres explosions venant de l’ouest. Les plus petites usines chimiques situées en ville explosent. Les sirènes d’urgence ne s’éteignent pas. Il n’y a plus d’électricité. J’espère que ma femme est en vie. J’espère que ma fille est en vie.

 

Je suis en vie.

Le garage mitoyen de ma maison s’est effondré en même temps qu’une partie du salon. Je ne parviens pas à atteindre le robinet du gaz pour l’éteindre. Je ne sens pas de fuites, mais l’atmosphère est tellement chargée de poussière que je ne peux pas être sûr de ce que je sens.
Je rentre dans mon jardin au travers de la barrière défoncée. Le garage séparé à l’arrière tiens toujours. Dehors dans des containeurs scellés il y a nos provisions en cas de catastrophe. De la nourriture, de l’eau des vêtements, des tentes supplémentaires, des sacs de couchage. Ma trousse à pharmacie est à l’intérieur. Mais je sens quelque chose maintenant. De la fumée. Mon poêle à bois était allumé juste pour empêcher la fraicheur de ce matin de printemps. Ma maison brûle. Mes provisions médicales sont dans la chambre à coucher et je ne peux pas les atteindre.
Avec difficultés je tire un conteneur de fournitures en dehors de la cour. Le feu s’amplifie dans ma maison. Pourquoi n’ai-je pas pensé au poids ? Mince. Je sais pourtant que mon épaule me fait souffrir. Je suis incapable de sortir les deux autres avant qu’une explosion ne détruise les restes de ma maison.
Pas de médicament. Une semaine ou deux de nourriture. Mon kit de survie dans la voiture. Un couteau de poche. Un sac de couchage usé dans le coffre que j’ai oublié de donner aux œuvres.
J’ai la chance de regarder brûler ma maison. Je conduis aussi vite que je le peut.
Je suis en vie.

Deuxième partie.

Situation, situation, situation…

Donc mes chers lecteurs…qu’arrive-t-il au bon Doc ? Où va-t-il ? Que fait ’il ?

Avant toute chose, ma famille a un point de rassemblement pré établis. Dans notre cas, c’est le parc de Wildcat Canyon, à 1.5km de la rue en bas de la colline ? C’est un ancien parc public laissé à l’abandon. Il y a des chemins, une jolie forêt d’eucalyptus avec plusieurs vénérables chênes ainsi qu’une rivière coulant toute l’année. Puisqu’un ancien ranch et des maisons étaient dans les limites du parc il y a une génération, certaines plants non indigènes sont passés à l’état sauvage.

3091292256_5fcfae2c7a_n
Ayant parcouru ce parc pendant 13 ans, j’ai une bonne idée d’où il se trouve.
Vous devriez faire une reconnaissance des zones arborées de votre voisinage. Les parcs sont très bien pour cela. Les friches tout aussi bien. Vérifiez le jardin de votre voisin. Plusieurs maisons ont des herbes décoratives comme le romarin ou le carragheen dans leur jardin. Les deux sont antibiotiques. Les buissons de genévrier sont usuels aussi dans le coin. Les cônes sont hautement médicinaux ? Prenez votre temps et faites en l’activité d’une journée. Commencez par vous balader autour de chez vous.

Voici une check List que vous pouvez essayer :
-Les arbres : à fruits, à coque, les arbres médicinaux.
-Les fleurs : comestibles, médicinales, empoisonnées.
-Les herbes : comestibles, médicinales, empoisonnées.
– Les buissons : Baies comestibles, médicinaux, empoisonnés.
-Les points d’eau : potable, empoisonné.
-Les plantes : médicinales, comestibles empoisonnées.

Assurez-vous qu’en fait vous touchiez la plante, la sentiez, et l’identifiez avec certitudes avant de l’utiliser. Regarder une image n’est pas suffisant. Ça peut effectivement aider, mais je ne jouerai pas ma vie sur une photo … à moins qu’elle ne soit de Jon Wall.
Bien, personnalisons ce scénario :
Votre ami Doc est un vieillard d’une soixantaine d’années avec un diabète de type 2, un système immunitaire déficient, et un désordre neuro-inflammatoire chronique (un douloureux cousin éloigné de la sclérose en plaque).
Il a établis son camp au parc de Wildcat Canyon. Sa fille Sarah, ayant survécu au tremblement de terre à son école l’a rejoint au point de rassemblement familial.
Bien que le parc ne dispose pas de zones de camping, ils ne sont pas seuls. Quelques personnes déplacées les ont rejoints avec des bâches et des couvertures. Parmi les survivants, vous trouverez des cas de diarrhées, coupures, blessures, hystéries, fièvres et d’autres maladies.
Comment trouver les plantes nécessaires ? Commencez par parcourir une cinquantaine de mètres concentriques en dehors de votre zone de camping. Marchez doucement. Regardez le sol. Prenez des notes. Vous serez surpris de tout ce que vous pouvez trouver dans une zone de cinquante mètres. Faites-le à la maison pour vous amuser. Mettez-vous sur les genoux et marchez à quatre pattes en cercle dans votre jardin. Vous serez surpris de ce que vous allez trouver.
Laissez-moi deviner… des mauvaises herbes !

Bien : des mauvaises herbes c’est bien ! C’est vraisemblablement les mêmes herbes que vous trouverez au parc de Wildcat Canyon.

Le Pissenlit.

taraxacum_officinale_-_kc3b6hlere28093s_medizinal-pflanzen-135

Commençons avec le pissenlit (Taraxacum officinale). Je suis sûr que la plupart d’entre vous le connaissent au moins de vue. Là encore, vous pourriez être trompés par quelque faux semblants. Donc je vais vous ennuyer avec un peu de descriptions officielles par le grand naturaliste « sauvageon » New-yorkais Steve Brill :

Le pissenlit est une plante herbacée annuelle avec de longues feuilles en forme de lance. Elles sont si profondément dentelées qu’elles donnèrent à la plante son nom en vieux français : Dent de lion. Les feuilles poussent toujours en rosette basale.
Le jaune est bien connu du pissenlit, ses fleurs composées font 1.5cm de diamètre. Ils poussent individuellement sur des pédoncules de 2 à 20 cm de haut. Chaque fleur est constituée de centaine de petites fleurs radiées. Il n’y a pas de similaires empoisonnés. D’autres espèces très similaires de Taraxacum, comme la chicorée et la laitue sauvage ne ressemblent au pissenlit qu’au début du printemps.
Tous ces comestibles exsudent une sève laiteuse lorsque blessés, mais la chicorée et la laitue sauvage ont des poils, au moins du côté inférieur de la nervure centrale, alors que les feuilles du Taraxacum sont glabres.

A la différence des autres familles, Taraxacum reste en rosette basale. Il ne grandit jamais de grande tige centrale portant fleurs et feuilles.
Les feuilles sont plus nutritives que tout ce que vous pourriez acheter. Ils sont plus élevés en béta carotène que les carottes. Le taux de fer et de calcium est phénoménal : plus que l’épinard. Vous avez aussi des vitamines B1, B2, B5, B6, B12, C, E, P, et D, du potassium, du phosphore, du magnésium et du zinc. En utilisant de la verdure gratuite, goûteuse qui pousse virtuellement dans toutes les pelouses.
Les racines contiennent le sucre inuline, en plus de nombreuses substances médicinale.
Les racines de pissenlit est l’un des remèdes herboriste le plus sûr et le plus populaire. Le nom de l’espèce, officinale, désigne son usage médicinal. La décoction est un tonique traditionnel. Elle est supposée fortifier l’ensemble du corps, et plus spécialement la vésicule biliaire et le foie. Elle favorise l’écoulement de la bile, réduit les inflammations du conduit biliaire, et aide à se débarrasser des calculs. C’est en partie grâce à la taraxacine.

C’est bon pour l’hépatite chronique, ça réduit l’engorgement du foie et la jaunisse, et ça aide en cas d’indigestion causée par une bile insuffisante. Ne l’utilisez pas si vous avez l’estomac ou les intestins irrités, ou si vous avez une inflammation aigüe.
Le nom français moderne pour cette plante est pissenlit car l’infusion de racine et de feuille agis sur les reins comme un diurétique doux, permettant d’améliorer le nettoyage du sang et le recyclage des nutriments. Au contraire des diurétiques pharmaceutiques, ça ne lessive pas le corps du potassium, un minéral vital. L’améliorations de la fonction rénale améliore globalement la santé et assainit la peau. Une personne m’a même affirmé avoir évité une intervention chirurgicale pour calculs rénaux en n’utilisant que l’infusion de racines de pissenlit. Les pissenlits sont aussi bons pour la rate, le foie, le pancréas, l’estomac et les intestins.

C’est aussi recommandé pour les personnes sédentaires, stressées à la digestion paresseuse. Quiconque est victime de surpoids, de farine raffinée et de sucres concentrés bénéficierai grandement d’une infusion quotidienne de pissenlit.
L’inuline des racines de pissenlit est un sucre qui n’implique pas la production instantanée d’insuline comme le font les sucres raffinés. Elle aide dans les cas de diabète installés, et je l’utilise comme composant dans mon régime global pour l’hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang).

Merci Mr Brill ! En cinq paragraphes, le « sauvageon » a traité l’ensemble des problèmes ou le pissenlit peut aider. Brill n’en parle pas mais il peut être utilisé pour les diabètes type2 car il augmente la production d’urine et ainsi aide le corps à se débarrasser des excès de sucre.13336383-Dandelion-taraxacum-officinale-isolated-on-white-background-Stock-Photo
Dans une situation de survie, il vous faudra manger la plante crue. Mais si vous avez une gamelle ou quoi que ce soit pour faire bouillir de l’eau, vous pourrez faire une décoction décente. La question de la quantité vient toujours se poser. C’est difficile à déterminer. Si vous avez affaire à une personne souffrant de diabète, de malnutrition, où en état de choc, je dirais autant que possible. Je mangerais deux poignées de feuilles par jour et la racine. Il faut par contre traiter les effets secondaires. Le pissenlit est diurétique. Vous DEVEZ augmenter la prise de liquides.
Si une personne as une congestion cardiaque et ne dispose plus de ses médicaments, qui est généralement une sorte de diurétique, les feuilles et les racines de pissenlit peuvent être données en dépannage. Au contraire du genévrier dont nous parlerons plus loin, le pissenlit n’est pas violent sur les reins et agira comme un diurétique efficace jusqu’à ce que les médicaments puissent être à nouveau disponibles.

 

Plantain

 

plantain-plante-medicinale
http://www.univers-nature.com/durable-co/sante/plantain-anti-toux-51478.html

Notre deuxième herbe est le tellement incompris plantain. Officiellement décris comme n’importe quelle plante de la famille Plantago qui produis des pointes denses de fleurs vertes. Il existe principalement deux herbes eurasiennes : P.major où le P.lanceolata. Aussi appelé ribwort.
C’était aussi appelé herbe au soldat.

Les feuilles et les graines de plantain sont le plus souvent utilisées médicinalement. Les feuilles fraiches, écrasées et appliquées aux coupures, douleurs, piqures d’insectes, d’abeilles, guêpes, eczéma et coup de soleil répare les tissus grâce à son contenu en allantoïne.

Les feuilles sont légèrement antibactériennes, mais perdent cette caractéristique si elles sont bouillies. Le plantain est un remède ancestral largement utilisé pour soulager la toux, la bronchite, la tuberculose, la gorge irritée, la laryngite, les infections urinaires et les problèmes digestifs.
La décoction a été utilisée comme tonique purifiant du sang, un expectorant léger, et un diurétique.

plantain-2
http://4emesinge.com/le-plantin-cette-mauvaise-herbe-est-lune-des-plantes-medicinales-les-plus-utiles-de-la-planete

Le jus de feuilles écrasées peut arrêter l’écoulement sanguin des blessures, peut apaiser la démangeaison des sumacs, la morsure des orties (Ortica dioïca). La racine de cette herbe a été utilisée pour soulager les douleurs de dents, bien que ça tende à être quitte ou double. Je jus pourrait soulager les douleurs auditives si appliqué directement dans le canal auriculaire. Une décoction de plantain a été utilisée en lavement pour les leucorrhées, et le jus ou l’infusion peut apaiser la douleur des ulcères ainsi que l’inflammation des intestins si pris en interne. La quantité et encore dure à déterminer. Je commencerais avec une à deux tasses de décoction. Tous les plantains contiennent un niveau élevé de mucilages et de tannins, et ont les propriétés médicinales similaires. Le plantain est riche en minéraux et en vitamines C et K.
Et les gens la traite de mauvaise herbe !
Assurez-vous de bien rincer les feuilles avant de les appliquer sur une plaie ouverte. Le Goût de cette plante peut aller d’amer à fade suivant la saison d’utilisation.

 

 

Achilée

achillee-millefeuille-0-mod
http://www.altheaprovence.com/blog/achillee-millefeuille-achillea-millefolium/

Si vous êtes chanceux, vous pourriez même trouver notre prochaine herbe : l’achillée.

La merveilleuse auteure Maida Silverman décris l’achillée de cette manière : L’achillée est une plante d’habitat variable. Une ou plusieurs tiges peuvent pousser de la racine. Elles font généralement vingt à trente centimètres mais peuvent être plus courtes, et peuvent avoir une texture lisse ou rugueuse. Les feuilles sont plus larges à la base et sont progressivement plus petites vers le sommet et ont une disposition alterne. Elles embrassent la tige à leur base et sont délicatement et finement divisées ressemblant plus à des plumes qu’a des feuilles. Les fleurs sont groupées à plat à la fin des tiges. Les fleurs « individuelles » sont très petites, avec de fins « pétales » blanc et un centre jaunâtre. Cette « fleur » est en fait deux fleurs distinctes : mâles et femelle. Les fleurs femelles sont dans le centre jaunâtre, entouré de 5 « pétales » blancs qui sont chacun une fleur male. Toute la planta a une odeur forte et un gout amer.
Ms Silverman et moi sommes en désaccord à partir de ce point. J’aime franchement l’odeur de l’achillée et l’utilise pour identifier la dormance des plantes hors saison. Elle n’a pas véritablement d’odeur en en hiver ou au début du printemps. Durant les périodes chaudes, son arome est plus prononcé. Je mâche une feuille plumeuse d’achillée en écrivant ceci. Le goût est à peine discernable, comme du céleri.

achillee-millefeuille-5-mod
http://www.altheaprovence.com/blog/achillee-millefeuille-achillea-millefolium/

En Amérique, l’achillée était une plante bien connue des indiens (tout comme elle peut l’être de tous ceux auprès de qui elle pousse). Les tribus Delaware et Algonquin la préparaient en thé pour traiter les désordres du foie et les reins. Les Lenape écrasaient les racines avec une pierre et les faisaient bouillir avec de l’eau pour en faire un remède des flux menstruels excessifs. L’achillée a été intensivement utilisée par un grand nombre d’autres tribus. Le nom pour les Ute signifie « médicament à blessure », et ils l’utilisaient pour cela, et les Piute buvaient l’infusion pour soigner une variété de désordres de l’estomac. Je ne saurais dire pourquoi ça marchait.
Dans une situation de survie, on l’utiliserait un peu comme le feraient nos ancêtres indiens. Pour les blessures ouvertes, il n’y a pas mieux. Utilisez un emplâtre de la plante directement sur la blessure. Les fleurs écrasées avec les feuilles font les meilleurs pansements. Souvenez-vous par contre que ce n’est pas antiseptique. Ca ne tuera pas les bactéries. Mais votre principal problème est le saignement.
En cas de fièvre, alors qu’il n’y a rien de mieux qu’une bonne vieille aspirine, un infusion ou une décoction d’achillée aidera souvent à terminer une fièvre. Ca induira une forte transpiration. Donc soyez prêts à réhydrater.
J’ai utilisé les infusions et décoctions d’achillée pour les maux de tête aigus bien que cet usage ne soit pas courant en herboristerie. Je fais frémir les feuilles pendant 5 à 10 minutes. Si les feuilles sont sèches, je les laisserais infuser 15 minutes. Deux tasses vont généralement soulager un mal de tête.
Mesdames, j’ai vécu avec trois femmes ces 26 dernières années, donc les problèmes mensuels sont juste un fait de la vie pour moi. Pour les flux menstruels trop importants, buvez plusieurs tasses d’infusion ou de décoction d’achillée. Cala va soit diminuer, soit arrêter complètement.

Ronce :

 

rubus-idaeus2
http://www.commanster.eu/commanster/Plants/Flowers/Rosaceae.html

Ici sur la côte ouest, nous avons une abondance de notre prochaine herbe. La ronce des haies (Rubus spp.) elle est en fait pénible si elle s’installe dans votre propriété. J’en ai un petit buisson que je taille tous les ans, mais il garde son emprise même quand je l’empoisonne. (Celui que j’ai tenté d’empoisonner s’est échappé dans mon jardin de roses.) Je conserve un petit buisson pour une raison bien spéciale. « La courante ». Ne riez pas chères lecteurs, ça va devenir sérieux.
Un de mes amis qui a fait des soins herboristes et un autre qui a fait du nettoyage dans le neuvième district de Nouvelle Orléans sont revenus avec de terribles récits de souffrance des citoyens de cette ville. La diarrhée a tué nombre de gens dans le Super Dôme et un nombre indéterminé dans le neuvième district. Sans vouloir vous dégoûter, des fèces humaines ont été retrouvés dans plusieurs maisons, dans les coins, les cagibis, dans des seaux, etc. Et souvent, trouvé non loin de là était une victime de Katrina. Bien sûr ceci n’était pas un cas de diarrhée courante. C’était probablement l’assassin le plus implacable de l’humanité : la dysenterie. Je n’irai pas dans les différences dans des termes trop techniques, mais la simple diarrhée est le corps qui cherche à se nettoyer de lui-même. La dysenterie est quand le corps est submergé de bactéries qui tire les fluides hors du corps. Sang inclus.
La bonne hygiène a mis la dysenterie dans les dernières pages des traités médicaux pendant un temps. Mais quand une personne ne peut prendre de bain après avoir été maculée d’excrément, vous pouvez être sûr que la dysenterie n’est pas loin derrière.
Dans notre scénario de tremblement de terre, l’eau potable est primordiale. Les survivants pouvant être suffisamment désespérés pour boire dans les gorges du Wildcat Canyon. Moi, je ne le ferais pas. Je fais bouillir mon eau d’abord et je la filtre à travers les charbons de mon feu de camp. Oh oui, j’utilise un T-shirt.
Donc si je devais m’occuper d’autres personnes, j’aurais des feuilles de ronce. Et beaucoup. La feuille sèche fait une infusion faible et à peine efficace. Si c’était tout ce que j’ai-je l’utiliserai. Mais assez facilement, je trouverai un buisson de la taille d’un minibus Volkswagen. Cueillez les feuilles fraiches. Il y a 287 variétés de ronces justes aux USA. Elles poussent dans chaque état. Mes amis de la Côte Est les appellent brambles. Chaque espèce de ronce est médicinale.

440px-rubus_laciniatus
http://www.wikiwand.com/en/Rubus_laciniatus

Cette plante ne peut être utilisée crue. Elle doit être décoctée pour être efficace. Infusez les feuilles jusqu’à ce que l’eau devienne légèrement marron, marron où même presque noir. La dernière solution est la plus efficace, mais difficile à boire. Faites boire en continu ! Tasse après tasse. Le fluide est un astringent interne puissant. Parce qu’il agit rapidement il est souvent considéré comme anti douleur. Ce n’en est pas un.
Combien de feuilles dans une tasse ? Cinq. Faites le calcul. Vous aurez besoin de beaucoup de feuilles pour une gourde de décoction de feuilles.

Attention ! N’utilisez pas de sucre ou d’édulcorants. Bien que le sucre et le sel aideront à remplacer les électrolytes perdus, trop de chaque peut causer un rejet du corps. Arrêtez la perte des fluides d’abord. Je sais que c’est contraire à ce que vous avez pu apprendre en classe de premiers secours, mais il y a un raisonnement derrière. En cas de dysenteries, les fluides seront évacués directement des intestins et d’autres organes à grande vitesse. Si vous essayez de réhydrater une personne oralement plutôt que par intraveineuse, vous n’y arriverez pas. Si vous avez des poches de solution salines hydratantes de 1000 ml, faites-le. Mais veillez à en avoir suffisamment pour permettre au corps de fonctionner pendant plusieurs jours. J’imagine que vous n’en aurez pas. Donc arrêtez la chiasse DABORD… réhydratez avec du sel et du sucre après.

 

Usnée:

 

3589600990
http://guibert2.skynetblogs.be/parmeliacees/

Pendante aux branches de nos magnifiques Bay tree (Lauriers pour les gens de l’est), l’usnée est un lichen filandreux. De couleurs vert gris, ça balance au vent. Ne pesant quasiment rien. Certaines personnes pourraient le confondre avec la ravissante mousse espagnole de nos états du sud. Ce n’en est pas. Pour un herboriste, et pour ce scénario, c’est encore plus beau que la mousse espagnole. C’est L’usnée, parfois appelée la barbe du vieillard. Comme d’autres lichens c’est une symbiose d’une algue et d’un champignon.
Dans cet état, deux variétés vivent côte à côte virtuellement impossible à distinguer sauf par un expert. Usnea barbata, et Usnea longissima. La première pousse en longs filament donnant un ai légèrement sinistre. Si vous le voyez dans un film (et si vous avez vu The Hunted vous l’avez aperçue) ça évoque quelque chose qui est prêt à vous sauter dessus en surgissant de derrière les arbres. La dernière pousse en boule sur les branches. Le fil de lichen lorsque brisé révélera un petit cœur blanc. S’il n’y est pas, ce n’est pas de l’usnée.
L’usnée est la pénicilline de la nature. C’est efficace contre les staphylocoques et les streptocoques. C’est inefficace contre E. coli. Donc ça ne marchera pas contre la dysenterie. C’est un médicament pour les blessures. Ça peut être utilisé pour panser les blessures profondes. Ça peut être transformé en thé ou en décoction pour les infections de la vessie.
Super hein ?
Oui mais ! L’usnée est perversement difficile à utiliser. Ça ne se dissout pas bien dans l’eau. Vous pouvez la bouillir à tout va et la plupart des acides usniques resteront dans les filaments de lichen.
Si vous l’utilisez pour panser les blessures, assurez-vous que la blessure est propre et nettoyée. Si possible, trempez l’usnée dans l’eau bouillante pour tuer les bactéries qui pourraient s’y accrocher. Secouez l’eau et appliquez l’usnée directement dans la blessure en l’écrasant doucement d’abord. Le sang dans la blessure va aider au relargage des acides usniques. Si possible changez le pansement trois à quatre fois par jours. Oui, ça rouvrirai légèrement la blessure, mais vous remarquerez qu’elle sera de plus en plus petite au fil des jours.
Une autre méthode consiste à la pulvériser. Dans ce genre de situation je ne sais pas trop comment faire. Mais si vous avez du matériel (une pierre ronde et une pierre plate devraient marcher, vous pouvez pulvériser l’usnée sèche (et il y a toujours de l’usnée sèche aux environs) et l’utiliser comme poudre à blessure où en pansement. Encore une fois c’est mieux sur une plaie ouverte.
En supposant que vous ayez de l’alcool avec vous, que ce soit ménager où de la vodka premier prix, humidifiez l’usnée d’abord. L’alcool, plus haut le degré le mieux ce sera, va aider à relâcher les acides usniques plus rapidement que ne le ferait le sang, ce sera douloureux quand vous l’appliquerez. Donc laissez un peu évaporer à l’air avant, mais ne laissez pas complètement sécher.
Si vous avez de l’alcool, vous pouvez l’humidifier d’abord et ensuite le décocter, ou en faire un thé. Ce sera bien plus efficace.
Je suis sûr que vous vous demandez si je l’ai déjà utilisé dans une situation d’urgence ? Et bien assurément pas comme celle-ci. Mais il y a une dizaine d’années dans une expédition de cueillette sauvage, un de mes étudiants s’est fait une déchirure à la jambe dans les Trinity Mountains. Nous avons lavé la blessure et utilisé l’usnée locale comme pansement. Ouaip c’était aussi grave. L’hôpital le plus proche était à une journée de route. Nous avons donc bien surveillé la blessure. Le temps que nous arrivions à Marysville, il a décidé que ce n’était pas nécessaire de faire vérifier aux urgences. La blessure s’était guérie sans infections. Oh oui, on l’avait gorgé d’Everclear avant (NDT : alcool pouvant atteindre les 90°). Il en a pris quelque gorgée pour la douleur et nous avons appliqué sur la blessure. C’est le meilleur herborisme de terrain que l’on puisse faire.

longissima2b
http://science.halleyhosting.com/nature/cascade/lichen/fruticose/usnea/longissima.html

L’usnée est un bon anti fongique, mais encore un fois c’est difficile à utiliser. S’il y a une infection fongique sur la peau, la poudre peut être appliquée sur les zones affectées. Un rinçage fait d’une forte décoction peut aussi être utilisé, mais l’expérience suggère que la poudre est plus efficace. En cas d’infection vaginale, la même décoction peut être utilisée en douche. Ceci était utilisé par une de mes amie herbalistes qui ne pouvait utiliser les crèmes communément utilisées. Elle pulvérisait d’abord l’usnée, l’humidifiait à l’alcool, puis l’infusait à couvert pendant 15 à 20 minutes. Après refroidissement, elle se douchait avec la préparation jusqu’à épuisement. Répétée trois jours, l’infection n’est pas revenue.
Bien que plus efficace en teinture, en pincée elle peut être donnée en décoction pour les infections bronchiques. Il est plus que probables que dans une situation comme celle-ci, une infection bronchique bactérienne ou virale frappe. L’usnée est utilisée pour la pneumonie dans certains pays européens ou les gens peuvent être allergiques à la pénicilline. Si vous soupçonnez une infection des bronches, mettez la personne au repos, et faites-lui boire beaucoup de décoction d’usnée. Le plus fort sera le mieux.
Infusez une pleine poignée de lichen pour deux bols d’eau. Faites boire et répétez chaque heures.
On ne vous remerciera pas, le goût est affreux.
Vu que mon site de campement est à distance de marche de ma maison, je vais pouvoir ramasser deux autres herbes qui poussent dans mon voisinage : le genévrier et le romarin.

Le genévrier

 

402_img1_genevrier
http://www.after-plastie.com/fr/abc-sante/G/402-genevrier-commun

Pour quelqu’un qui s’intéresse au genévrier, ce sont des conifères du genre Juniperus de la famille de Cupressaceae. Suivant le point de vue taxonomique, il y a entre 50 et 67 espèces de genévrier, largement distribué au long de l’hémisphère nord, de l’Arctique, de l’Afrique tropicale du Sud dans le vieux monde, jusqu’aux montagnes du centre américain dans le nouveau monde. Ils sont vivaces, avec les feuilles soit en forme d’épines soit en forme d’écailles aplaties. Donc il est préférable de trouver ce qui est le plus commun dans votre zone. Les cônes de genévrier parfois appelés baies sont presque toujours bleu foncées ou noir.
Le genévrier a été utilisé pour nettoyer l’acide urique du corps. Ce qui veut dire que vous pouvez l’utiliser pour certain type d’arthrose. Ce n’est pas un anti douleur, mais ça va certainement soulager la douleur de vos articulations. C’est riche en insuline naturellement et il a la possibilité de guérir le pancréas s’il n’y a pas déjà de dommages irréversibles. C’est utile pour les infections urinaires et pour les problèmes de rétention d’eau, et contre la goutte. Mâcher des baies traite les gencives enflammées et infectées. Les indiens utilisaient la décoction des feuilles bouillies en cataplasme pour les articulations affectées par les rhumatismes et l’arthrose.
Il ne devrait pas être utilisé par les femmes enceintes ou ceux qui souffrent de problèmes rénaux.

290px-illustration_juniperus_communis0
Wikipedia

En une plante, vous pouvez aider ceux qui souffrent de goute, d’arthrose, de rhumatismes, de mauvaises gencives (que ce soit pour des raisons d’hygiène dentaire ou comme moi en raison du diabète) et même un jeune diabète SI nécessaire. L’insuline est faiblement absorbée par l’estomac, mais un peu d’insuline est mieux que pas du tout. (N’essayez pas cela sur un diabète niveau 2 bien installé, l’incroyable volume nécessaire d’infusion où de décoction nécessaire ne vaudrait pas le coup, et ça n’aiderait probablement pas.)
Le genévrier est un diurétique qui va aider les individus à éliminer les déchets du sang plus efficacement. Attendez-vous à une urine très forte. Ne soyez pas inquiets. Ça veut juste dire que le genévrier fonctionne.

Il y a débat sur la question s’il peut être indiqué aux personnes avec une maladie des reins. Il y a cent ans c’était considéré comme un remède. Aujourd’hui, la plupart des herboristes n’osent pas, le considérant comme trop délicat pour un usage sur un rein abimé.
Je ne l’utiliserais pas nécessairement en situation de survie totale. Encore une fois, si une personne était sur son lit de mort je pourrais. Ne le faites pas. C’est moi le professionnel.
La quantité de genévrier utilisée en décoction devrait être : Une à deux onces de baies bouillies pendant dix minutes dans une pinte d’eau. La décoction devrait être bue dans les 24 heures. Pas plus de deux onces à chaque fois. De l’eau fraiche devrait être donnée après chaque prise.

Le Romarin:

Le Romarin (Rosmarinus officinalis) est l’une de mes plantes de jardin préférée : il n’a pas besoin de beaucoup d’eau, il est très résistant, et il pousse en buissons magnifiques. C’est une vivace boisée avec des feuilles en forme d’aiguilles odorantes pouvant être plates et minces ou pointues suivant les variétés. Elle est native de la région méditerranéenne. La couleur de la fleur est variable : blanche rose ou violette. Ma préférée étant la bleue. On a trouvé que le romarin était un stimulant et analgésique léger, et a été utilisé pour traiter les douleurs de tête, la mauvaise circulation et plusieurs maux pour lesquels des stimulants sont prescrits.
Il peut être utilisé en désinfectant, comme rince bouche et pour traiter la fièvre et les rhumatismes. Comme tonique contre les maux de tête, mettez quelques branches dans une théière, ajoutez de l’eau chaude, filtrez et servez. C’est un puissant antibactérien et antibiotique. Certaines personnes font des réactions à trop de romarin, mais c’est principalement quand on utilise l’huile essentielle, ce que vous n’aurez pas dans une situation de désastre.
Dans ce cas le romarin peut être utilisé exclusivement en décoction. En remplacement du savon, vous pouvez vous baigner avec. Faites décocter une grande quantité et épongez-vous avec. Oui, lavez vos cheveux avec.(Mesdames, vous serez surprises de la brillance de vos boucles !) (Messieurs, ceci était un remède traditionnel pour la calvitie.) Infusez le romarin pendant quinze minutes et lavez-vous avec l’eau au romarin la plus chaude que vous puissiez tolérer.
Pour les maux de tête, les douleurs articulaires et la circulation difficile, buvez deux tasses de décoction par jour. Dans ce cas, les fluides froids rentrent dans le flux sanguin plus rapidement, dont laissez refroidir d’abord. Si vous ne faites que des petites quantités d’infusion ou de décoction, utilisez une poignée de feuilles pour une tasse ? Ne sur infusez où sur-décoctez pas où la boisson deviendra amer. Cinq minutes devraient être suffisantes, mais pas plus de dix.
Comme le romarin est anti bactérien et dans une certaine mesure antivirale, il peut être utilisé en synergie avec l’usnée pour les infections bronchiques. Si vous avez les deux, faites une concoction des deux. Dans ce cas utilisez une poignée de feuilles de romarin et la même quantité d’usnée pour quatre à cinq tasses d’eau. Infusez pour 10 à 15 minutes. Faites boire à votre malade une tasse par heure. Gardez-le assis autant que possible. Si vous soupçonnez du phlegme dans le thorax, frappez dans le dos et laissez les tousser et cracher le phlegme. Si le phlegme est jaune foncé, vert où brun, vous avez un gros problème. C’est infecté. Faites boire la concoction.
Enfin et non des moindres faites bouillir une grosse marmite de romarin si possible. Faites respirer à l’individu les vapeurs de romarin. Continuez ces traitements aussi longtemps que nécessaire. Avec un peu de chance, une rémission est possible.

 

Continuons : après avoir allumé le feu en frottant deux bouts de bois (soyons réalistes…j’ai toujours avec moi des allumettes où un briquet.) vous vous brulez la main ou le coude ou une partie exposée de votre corps sur une braise chaude. Vous n’avez plus de pommade anti brulure. Qu’allez-vous faire. Et bien il n’existe pas mieux que l’eau. Allez à la rivière et immergez pendant plusieurs heures. Oui, j’ai dit des heures ? Conserver la peau humide et fraiche est le meilleur soin si ce n’est pas une brulure au troisième degré.

Stellaire:

tafel_068_smallEt si pour une raison ou une autre vous ne puissiez pas y aller immédiatement, où pas du tout ? Regardez autour de vous pour de la stellaire ? Comme je l’ai écrit dans mon chapitre sur les soins d’urgences en situations sauvage, la stellaire (Stellaria media) ressemble à un couvre sol lorsqu’elle fleurit. Elle peut se trouver dans les zones laissées à l’abandon, le long des trottoirs, dans les zones humides des parcs et des forets, dans les anciens voisinages, les zones limitrophes et beaucoup de jardins.
Elle a une fleur toute petite fleur en forme d’étoile avec cinq pétales. Ses feuilles sont ovales et la tige a une très fine villosité qui ne peut parfois n’être perçue qu’en plein soleil. Cette plante apprécie quelque heure de soleil mais préfère s’étendre dans l’ombre fraiche. C’est comestible et peut être utilisé en salades. Les jeunes feuilles ont un gout suave alors que les feuilles plus anciennes ont un gout poivré. La stellaire est riche en fer, cuivre et vitamine C.

Les randonneurs longue distance ajoutent cette plante aux repas déshydratés lorsqu’ils la trouvent. Attention…comme le pissenlit, cette plante est légèrement diurétique et augmentera votre débit urinaire. Si utilisé au diner, vous êtes surs de devoir vous relever à deux ou trois heures du matin. Ramassé frais, l’arôme est particulier : imaginez une douce odeur de céleri et de coriandre. Peut-être la raison pour laquelle les randonneurs l’estiment autant pour leurs salades sauvages.
La plante fraiche peut être utilisée comme cataplasme d’urgence pour les brulures. Il faut une grande masse végétale pour faire un cataplasme efficace, mais il n’y a pas mieux qu’un peu de stellaire. Toucher la plante à mains nues vous apportera une sensation de rafraichissement. Sur les brulures, ça peut presque être ressenti comme de la glace pendant quelque minute. La plante écrasée peut être placée sur une brulure du premier ou second degré. Le jus frais as des propriétés légèrement analgésiques. Bien que ca n’enlèvera pas la douleur, ça la rendra plus supportable. Un cataplasme frais devrait être disposé sur la brûlure toute les quinze à trente minutes.

290px-stellaria_holostea_jfg
wikipedia

La stellaire est aussi un anti inflammatoire décent. Elle est utilisée sur la peau pour les gonflements. Très utiles pour les gonflements de pieds, doigts et mains causé par des torsions, l’arthrose et là la goutte. Bien que ce ne soit pas efficace pour les blessures profondes, elle allégera la plupart des inflammations qui apparaissent directement sous la peau.
Ce que j’aurais dû dire est : utilisez en plein. Couvrez complètement la brulure et rajoutez-en. Là où vous trouverez de la stellaire, vous en trouverez toujours plus. J’ai peut-être été un peu trop conservateur dans mon précédent conseil sur le changement de cataplasmes. N’attendez pas une demi-heure. Il faut que quinze minutes soit le temps maximum. Changez toutes les dix minutes si possible.

 
-Mon dieu, nous avons vu beaucoup d’herbes non ? et bien non. Juste huit.
-Huit !?
Est que cela semble être plus ? Probablement.

Avec huit plantes vous pouvez gérer du diabète, des blessures, des infections, des mycoses, des infections de vessie, des congestions du cœur, des infections bronchiques et des brûlures.
Donc voici vos devoirs:

-Essayez de trouver les plantes de votre région que vous pouvez utiliser au lieu de celles-ci. Si vous avez ces plantes dans votre maison, région ou département, encore mieux. Sinon, quelles plantes auraient la même action.
-Deuxièmement préparez au moins en théorie un Bug-Out Kit adapté à votre géographie et météo régionale. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un Bug Out kit (mais qui maintenant ont une forte suspicion), un BOK comme dénommé par le département d’état US est un ensemble d’urgence devant être utilisés quand un individu doit quitter un endroit en urgence. Le contenu est individualisé, mais la plupart ont une trousse de secours, une radio, des habits, des barres alimentaires, de l’argent et une pièce d’identité ; chaque membre de la famille doit en avoir un. En fait plus d’un.
Ma femme en a un au travail. J’en garde un dans la voiture. Ma fille en a un dans sa chambre.kit-de-survie-apocalypse-sac-a-dos-lansky
Dans le mien j’ai un ensemble d’habits de rechange, des batteries, une trousse de premiers soins, les médicaments sur prescription, une corde, plusieurs repas déshydratés (j’aime bien le bœuf au barbecue et les ailes de poulet), des piles, des allumettes, un briquet, une lampe de poche, un couteau, un imperméable, un bandana, une petite bouteille de vodka (pour des raisons médicinales uniquement !) et un pistolet.

Dans le coffre de ma voiture j’ai une tente et un sac de couchage, une gourde en plastique, une tasse métallique et deux à trois litres d’eau. J’ai aussi des capsules de purification d’eau. Donc comme vous pouvez voir, si mon cauchemar advenait, je ne serais pas totalement à la merci du destin. Et pour ceux qui pourraient être troublés par mon choix de conserver une arme à disposition…tout ce que je peux dire c’est que je vis à Richemont. Pour les curieux c’est Ruger automatique calibre 22.

-Votre dernier devoir sera …quel est le désastre naturel le plus probable auquel vous pourriez avoir à faire face. Et dans les grandes lignes, comment géreriez-vous la situation.

 

Notre prochain scénario sera… H5N1, le fléau de Stephen King, pour de vrais.

(NDT: Cf le roman Forever Faire de l’auteur)

Dormez bien mes amis.
Une minute !!! J’entends quelque cri par ici !

Et au sujet de la femme de Doc ? As t’elle survécu ? bien…laissez-moi voir.
A l’entrée du sentier menant au parc de Widlcat Canyon, je vois une femme hagarde, portant un sac à dos bleu usé. La nuit tombe et l’odeur des feux continus de la raffinerie est épaisse dans l’air. Il y a une coupure sombre et brune sur son front. Elle boite légèrement et ses habits sont poussiéreux. Un bandana garde son visage dégagé de cheveux. Sortant de sa poche, le couteau de chasse acheté pour sa première leçon de chasse. A son annulaire, un petit anneau émeraude en forme de cœur donné à un anniversaire il y a longtemps. Son mari essaye de ne pas pleurer. Aucun d’eux n’est très démonstratif en publique et il y a d’autre personnes aux alentours. Une jeune femme rejoint son père et observe un moment.
« Maman ! » crie t’elle et le visage de sa mère fond en larmes. Elle a d’une certaine façon voyagé coute que coute à travers la baie pour les retrouver. Elle a décidé de vivre.

 

Mais c’est une autre histoire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s