Les tempéraments et les humeurs : L’Air (3/6)

De l’Air : le tempérament le sanguin (3/6)

BIrina Sidorova Blood Sanguine httpswww-behance.netgallery4-Humours-539062
Irina Sidorova

Besoin de rattraper ? :

Ces tempérament peuvent ensuite permettre d’identifier des gammes de soins où des plantes particulièrement adaptées.

*Lorsqu’il s’agit des tempéraments, nous n’en sommes jamais qu’un seul. Il faut une combinaison de tous les éléments pour donner sa vie et sa complexité à quelque chose. Nous avons tous de tous les éléments, bien que nous allons avoir bien plus de certains que d’autres. Donc si vous lisez ceci et que vous pensez « ça me ressemble assez mais je ne suis pas complètement comme cela », alors c’est bon signe, car ça signifie que vous êtes un humain complexe avec nuances, et non un robot. Nous avons habituellement un tempérament primaire, un secondaire qui influence le premier, et enfin un tertiaire qui influence les deux premiers légèrement. Suivant notre personnalité, il pourrait y avoir des traces d’un quatrième, mais pas nécessairement. Moi, par exemple, je ne présente quasiment aucun trait mélancolique/de terre, et pourtant, je me suis entourée d’eux dans mes amitiés, probablement dans une tentative de m’équilibrer ! C’est l’une des explication de base des quatre tempéraments.

garner-valley-640x428

L’air en tant qu’élément :

C’est une matière légère du fait de la faible gravité, mais quand les vents changent, ils le font rapidement sans réflexion ni efforts. C’est pour sa légèreté que nous aimons l’air. Inspirez profondément quand la brise porte en elle l’odeur des bougeons d’orangers un chaud matin de printemps. Cette chaude brise est porteuse de bon présages, du bavardage des nouveautés, du bruissement des herbes. Elle vous soutiens de sa bonne nature. Cette brise s’accentue, relevant vos cheveux. Comment ne pas alors lever les bras qui étaient le long du corps et rejeter la tête en arrière en abandon. Ceci est la pose universelle de la liberté et c’est l’air qui, de toutes façons est le plus libre : Alors que d’autres éléments doivent affronter la gravité, l’inertie, le manques d’énergie, l’air est désolidarisé de la rigidité qui habite le mouvement. L’air peut se déplacer comme il l’entend, comme il veut. Liberté.

L’air apport de bons présages, des nouvelles de loin, des tempêtes, du brouillard et des nuages de poussière. L’air est une ondulation, un éclat de rire. Le son de l’air est un grand mugissement quand il descend en rafale de la montagne brisant et déracinant tout sur son passage. Puis il se disperse, change de direction en un battement d’aile de papillon.

Capturez le, et il sera vicié. Tenez le dans vos mains et il s’échappera entre vos doigts. L’air n’est pas fait pour être retenu, mais pour interagir, jouer, contempler son mouvement : pointez votre visage vers le soleil et laissez-le vous balayer. Inspirez profondément et laissez le danser au travers votre corps, regardez le coucher de soleil et contemplez comment il modifie la lumière pour marquer étincelles le spectre du visible. Ne tentez jamais de le retenir, vous ne pouvez immobiliser le mouvement.

C’est de l’air dans sa légèreté dont nous dépendons pour notre survie. L’air se déplace à travers nous et interagis avec nous, nous apportant notre oxygène, et évacuant nos déchets. C’est l’air qui permet à la lumière du soleil de se réfléchir au travers l’atmosphère, et c’est l’air dans sa légèreté qui s’oppose à la terre dense et obscure. C’est l’air qui permet à la terre se tenir forte alors que l’air fuse aux alentours, caressant puis dansant au loin. Tempête de sable. Les tempêtes de sable sont une émulsion momentanée d’air et de terre, mais rapidement, la terre retourne à son état solide et l’air s’en reviens à ses taquineries. C’est lumineux, car il s’élève comme un lever de soleil, donnant du souffle et de l’entrain à chacun de nous. L’air dans nos poumons nous garde à flots dans la mer, et l’air dans nos poumons nous permet de rester stable lorsque les évènements de la vie nous rouent de coups : inspirer, expirer, inhaler, expirer. Vous pouvez y arriver. Pensez juste à respirer. Voilà ce que l’air as à nous offrir : notre souffle, notre inspiration.

 

img_5035-640x426

L’air en tant que personnalité : merci d’accueillir le sanguin

 

L’air dans la personnalité est comme l’air dans le monde : rapide, changeant, léger, ouvert, passionnant.

Les sanguins sont pleins d’idées, et rapides à appréhender les concepts. Ils bougent rapidement, parlent rapidement et sont très expressifs. Cherchez le sanguin dans la salle de classe : ce seront ceux qui ont du mal à rester assis et à maintenir leur attention sur toute la durée (ce qui ne serait être un diagnostic d’aucune sorte). Ils ne sont juste pas prévus pour passer des heures assis à la même place. Comme l’air lui-même, le sanguin n’est pas fait pour l’immobilité, mais pour bouger entre les choses. Là où certaines personnes pourront se concentrer sur un sujet pendant des heures vous vous apercevrez que le sanguin parviens à mieux se concentrer sur de courtes périodes de temps, tout en alternant cette concentration avec du mouvement, peut-être du temps pour se socialiser.

Ce temps de socialisation est important. Pensez au murmure du vent ; le vent bruissant. Les conversations et les échanges interpersonnels sont la monnaie d’échange et le fluides vital du sanguin. Si vous isolez un sanguin trop longtemps ils va commencer à se flétrir et à perdre de son éclat. Créer des amitiés avec des inconnus est une des grandes compétences du sanguin* : Ils trouvent des amis le plus facilement du monde, et ils aiment véritablement les gens. Mettez un sanguin dans un fête et ils penseront : « chouette, plus d’amis » (alors que pour les reste d’entre nous ça peut engendrer différents niveaux d’appréhension, où une opportunité de constituer un réseau), et ils seront vraisemblablement l’essence de toutes les fêtes où ils iront. Les sanguins se retrouvent à se comporter différemment auprès de personnalités de différent types. Ce n’est pas qu’ils sont hypocrites, mais qu’ils sont adaptables, donc chaque situation fera ressortir un aspect différent de la personnalité du sanguin.

Il ne faut pas méprendre flexibilité avec duplicité, où rapidité avec manque d’intensité. Les sanguins ressentent les choses puissamment.  C’est juste qu’ils peuvent sentir quelque chose de très fort et ensuite ressentir quelque chose d’autre de très fort. Par exemple, il peuvent pleurer pour quelque chose pour l’oublier un peu plus tard. Il en va de même pour les goûts et les opinions : Ce n’est pas que le sanguin n’est pas fiable dans ses opinions, mais là où la plupart d’entre nous restons cramponnés à nos opinions car nous nous y identifions, le sanguin est parfaitement capable de réévaluer son opinion de quelque chose, voire de le changer. C’est généralement parce que naturellement, le sanguin ne pensent pas jusqu’au bout des choses : ils sont souvent trop occupés à passer à leur prochaine idée. Leur présenter point de vue différent leur permet de ré analyser leur position et souvent de changer celle qu’ils avaient initialement du fait d’une nouvelle perspective où informations. Suivant la seconde constitution, vous verrez que cela arrive plus ou moins fréquemment.

Le sanguin tire son énergie de la festivité : un peu de bonne musique, une bonne discussion, du rire, rester jusqu’à l’aube. Ça les nourrira pour les semaines à venir. Ils tournent à la joie et à la légèreté des choses . Ces festivités joyeuses, lumineuses, souriantes sont une zone de confort, et bien qu’ils puissent (et aussi existent) exister en d’autres situations (comme des sujets sérieux, le deuil, la tristesse, la perte, la déception), ils ont besoin d’y retourner pour se sentir eux-mêmes. Ce n’est pas la même chose que d’éviter le côté sombre de la vie. Afficher un sourire éclatant  et assommer tout le monde avec « lumière et amour » n’est pas sanguin, c’est être dans la désillusion. Je parle de la légèreté d’esprit  qui est inhérente, qui n’est pas nécessairement effrayé la gravité, mais qui n’est juste pas à son aise dans cet environnement. Tout comme le mélancolique est plus confortable à envisager les opportunités ou ce qui pourrait ne pas bien se passer, le sanguin est plus confortable à penser à ce qui va bien se passer. L’état mélancolique nous aide à éviter l’échec et la douleur : l’état sanguin nous aide à nous accrocher à l’espoir. Attention à la manière dont vous allez équilibrer cela : un peu de « réalité » est bon, mais trop va leur doucher l’enthousiasme ou leur faire ressentir que vous essayez de les changer.

elder2-640x640

Toute ces mise en scène en plus d’être le centre de toutes les attentions, ne laisse que peu de places au sanguin pour la réflexion. Sa capacité pour attirer les gens dans ses réjouissance mettrai un mélancolique dans l’embarras pour ce qu’il a fait où révélé en raison de sa tendance à l’autoréflexion. A la place, le sanguin continue, inlassablement comme s’il n’était pas concerné. Ce manque d’autoréflexion est une forme de liberté : être capable d’interagir socialement sans en avoir conscience est un trait du sanguin. De fait, les sanguins sont de grands acteurs : liberté des choses, liberté de l’air, le manques de gravité et de substance solide qui leur permet de changer, de se modifier pour être qui ils veulent. Vous verrez que les sanguins seront ceux ayant le moins tendance à suivre des habitudes où de s’y conformer. Ils aiment souvent essayer de nouvelles choses tout comme être à l’écoute de nouveaux concepts, et essayeront tout au moins une fois. Il y a en cela une immense liberté : de ne pas se laisser restreindre par des apriori où des jugements pré établis.

Je connais un sanguin qui regarde le monde comme étant une succession de questions. Dans un monde où les gens pour qui avoir une opinion est une marque de sérieux et de bonne éducation, avoir quelqu’un de volontaire pour poser les question non pas parce qu’ils manquent de force de convictions mais parce qu’ils ont la force de ne pas avoir « besoin » de conviction, est une chose magnifique et inspirante.

Essayer de voir au travers des yeux de quelqu’un qui a décidé qu’il ne connaissait pas toutes les réponses, et vous découvrirez, si vous êtes chanceux, que la liberté déteindra un peu sur vous. Vous aussi, vous commencerez à poser des questions et vous vous sentirez assez confortable pour ne pas tout savoir. C’est une exploration, une aventure.

Cet vent d’exploration est la manière qu’a le sanguin d’approcher la vie. Tout comme les molécules d’air emplissent l’espace et fusent jusque dans chaque recoins, le sanguin explore, recherche et s’étend. Quand il rencontre de nouvelles personnes, il est véritablement intéressé. Il aime essayer de nouveaux restaurants, de nouveaux endroits, de nouveaux chemins de randonnée, de nouvelles personnes.

Ceci ne veut pas dire que le sanguin est incapable de s’engager. Bien sûr ils le peuvent. Certains des couples mariés les plus heureux que je connais sont sanguins, mais à l’intérieur de leur mariage ils ont d’habitude l’opportunité de sortir et d’apprécier des occasions festives. Sans besoin que ce soit excessif : sortir une fois toutes les une ou deux semaines avec des amis, prendre quelque verres (si vous buvez) et une danse (si vous dansez), peut être jouer un peu de musique ( si vous faites d’un instrument) où discuter jusqu’à tard avec un groupe de gens est tout ce qu’il faut.

Je vais éclaircir ce point : ce n’est pas la même chose qu’être fêtard. Ce n’est pas que le sanguin a besoin de sortir pour se déchirer où s’acoquiner avec des étrangers, ou faire quoique ce soit d’illégal. C’est la joie mutuelle, le rire et l’échange de discussions qui nourris le sanguin. La liberté de fêter est bien différente de la liberté d’engagement, et dans plusieurs cas, c’est la nature fondatrice d’une maison et d’une famille qui donne au sanguin la stabilité dont il a besoin pour être lui-même à la face du monde. Je le redirais afin d’insister : un sanguin, équilibré par l’enracinement et l’influence stable d’une relation où d’une famille peut véritablement s’épanouir : cette influence fondatrice permet au sanguin de s’éparpiller, célébrer, explorer, contacter, discuter , puis, d’un simple signal le ramener sur terre.

Le revers de médaille de toute cette liberté est que sans une influence calmante et fondatrice, le sanguin peu devenir imprévisible et déraciné. Il peut commencer à craindre les choses qui l’équilibrerait : relation, engagement, stabilité. Et il peuvent devenir…, bien…, pénible.

Un sanguin en déséquilibre va vous interrompre constamment pour parler (généralement de lui), ou venir de nulle part avec des affirmations aléatoires n’ayant aucun rapport avec la conversation en cours. Son désir d’être au centre des attentions peut l’ amener à sur-jouer, à dire des choses de plus en plus folles, et sa tendance à s’éloigner  de la réflexion peut le faire passer pour incroyablement égoïste. Il aime qu’on fasse attention à lui (sans s’occuper du fait que les autres appréciaient leur conversation tranquille), et ce manque de réflexion signifie qu’il ne remarque pas que d’autres ne sont pas aussi enthousiastes de sa compagnie qu’il voudrait bien le croire.

Un comportement volatile et désordonné avec plus de parlotte est le premier signe qu’un sanguin est stressé ou en déséquilibre. Un peu de cadre, de la sécurité et de la stabilité feront beaucoup pour aider à équilibrer un sanguin (tout comme peuvent le faire certaines calmantes : mélisse, passiflore, avoine).

Pensez au soulagement de la scène du fossoyeur au milieu de Hamlet : un moment d’allégresse entouré de gravité. Ou à un troubadour venu divertir et faire rire. Relever les esprits, alléger les fardeaux. Sa légèreté d’être affecte tous ceux qui sont autour. La lumière en tant que qualité est ce qui permet de rendre les choses visibles ; ça peut être une forme d’entrain, ou un manque de gravité. Ça peut être une compréhension, comme de « percevoir la lumière », où une intuition. l’éclairage peut être l’enluminure d’un manuscrit ou une illumination en elle-même. Le dessin étant l’illustration, et l’opposé de linéaire, sécurisant, des chiffres et des graphiques stables. C’est le cerveau droit et l’étincelle d’inspiration en chacun de nous.

Illumination et conscience : les choses centrées au niveau de la tête et l’illumination en elle-même est souvent dépeinte comme un halo autour de la tête, les yeux tournés vers le haut en compréhension totale. Le don du sanguin est cette lumière, cette célébration. La capacité d’apaiser les esprits de ceux qui l’entourent avec un éclat de rire, un sourire, un petit bruit qui disperse la stagnation, brise les crispations et nous rappelle à tous la joie et de la beauté de la vie si nous pouvions juste relever notre visage au vent et ouvrir nos yeux.

ravens-640x462

A l’équilibre :

A l’équilibre, le sanguin est un vrai plaisir à avoir avec soi : intelligent, amusant, ouvert avenant, charmant, charismatique, le sanguin est au mieux dans les situations où il peut être entouré de gens qui s’amusent.

Charmant et avenant, naturellement amical, les sanguins mettent les autres à l’aise.

Naturellement ouverts d’esprit, un sanguin équilibré est curieux et accepte l’autre.

Cette ouverture d’esprit les amènent à poser des questions auxquelles les autres ne pensent pas : avoir un sanguin auprès de soi garde les choses en mouvement et propices à l’exploration.

Généreux : leur générosité d’esprit, de temps, avec leur ressources, peut être étourdissante.

 

En déséquilibre :

Pensez à l’air quand il est destructeur : une tornade, un ouragan une tempête de sable. Un sanguin sans équilibre peut être comme une tornade frappant un endroit, brisant tout sur son passage sans être conscient des dégâts.

Parler tout le temps : ils vont parler d’eux pendant un heure sans vous laisser le temps d’interjeter quoi que ce soit. Et si vous le faites ils vont vite ramener la conversation à leur sujet.

Ils ont besoin d’être le centre de l’attention et ça veut dire qu’ils peuvent faire des choses de plus en plus folles.

L’abus de substances et faire la fête à l’excès.

L’incapacité à se vouer à une cause où se concentrer sur quoi que ce soit.

Commencer des projets mais ne jamais les finir.

 

 

Ce qu’il faut savoir si vous êtes sanguin :

Attendez avant de parler. Ça vous donnera l’impression de vous tuer au début, mais vous verrez que ça dévoilera un niveau de sensibilité que la plupart des gens ne vous connaissent pas. Ils seront agréablement surpris et vous feront ensuite plus confiance.

Comprenez bien que malgré votre goût des excès, ça peut ne pas toujours être bon pour vous : faites-vous plaisir, mais tempérez avec quelque chose qui demande de la sobriété et de la concentration. Comme un travail que vous appréciez ou une famille pour laquelle vous vous engagez, ou une forte amitié.

Vous pourrez peut être ne jamais être capables de vous concentrer sur des choses sur une période de temps étendue comme, disons, un mélancolique-colérique. C’est ok, vous avez juste à travailler avec vos propres tendances. Si vous avez un grand projet que vous voulez réaliser, divisez le en petites paries digestibles et finissez les séparément sur des périodes de temps plus courtes.

Certaines personnes pourraient vous paraitre pessimistes, mais comprenez qu’ils regardent juste le monde d’une manière différente. Là où vous êtes concentrés sur ce qui va bien se passer (comme un panneau pour la direction), certains préfèrent se concentrer sur ce qui pourrait aller mal ( comme un panneau pour savoir quoi éviter).C’est la différence entre regarder les lignes au bord de la route, où la route elle-même. Ils n’essaient pas de vous retenir, c’est juste leur manière d’avancer dans la vie.

Que savoir si vous avez un sanguin dans votre vie :

Vous pouvez avoir de nombreux amis, mais quand vous êtes avec votre sanguin et que vous passez du bon temps, vous pensez être son préféré. Si il y a d’autres gens, ce n’est pas personnel. c’est que, si ça se passe dans l’instant, votre sanguin vis l’expérience et a probablement oublié l’existence d’autres amis pour le moment.

Ils peuvent être aimables, mais ça ne veut pas dire que vous pouvez les embarrasser où qu’ils apprécient nécessairement qu’on leur dise quoi faire tout le temps.

Vu qu’il ne prennent généralement pas les choses personnellement, ils peuvent parfois dire des choses paraissant insensibles.

Il peut paraitre trop optimistes, et vous pourriez vouloir le prévenir sur ce qui pourrait tourner court, mais soyez vigilant car en abuser pourrait refroidir leur esprit : optimisme n’est pas stupidité.

*Un ami sanguin m’a appelé quand je n’étais pas là. Mon message d’accueil a un général « laissez un message » , et le dit sanguin a laissé un message de dix minutes sur les raisons pour lesquelles deux personnes créatives devraient avoir des messages d’accueil créatifs. Sauf que ce n’était pas chez moi, mais chez un autre type à Hollywood qui très intrigué a rappelé monsieur sanguin. Ils ont discuté 45 minutes. Sanguin a un nouvel ami à visiter à Hollywood a sa prochaine visite. Ceci est une histoire de sanguin

 

 

 

firenze-640x426Traduit avec l’aimable autorisation de l’auteur:

Rebecca Altman

Herbalist. Mischief maker. Curator of fine plant matter.

(sells wares: www.kingsroadapothecary.com)

(writes nice things: www.cauldronsandcrockpots.com)

Soulagement Naturel De La Douleur: les Tempéraments et leur usage pratique par Rosalee de La Foret.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s