Les tempéraments et les humeurs : La Terre (2/6)

De la terre : le tempérament mélancolique (2/6)

httpswww.behance.netgallery4-Humours-Black bile
Irina Sidorova

Ces tempérament peuvent ensuite permettre d’identifier des gammes de soins où des plantes particulièrement adaptées.

*Lorsqu’il s’agit des tempéraments, nous n’en sommes jamais qu’un seul. Il faut une combinaison de tous les éléments pour donner à quelque chose sa vie et sa complexité. Nous avons tous de tous les éléments, bien que nous en ayons bien plus de certains que d’autres.
Donc si vous lisez ceci et que vous pensez « ça me ressemble assez mais je ne suis pas complètement comme cela », alors c’est bon signe, car ça signifie que vous êtes un humain complexe avec nuances, et non un robot. Nous avons habituellement un tempérament primaire, un secondaire qui influence le premier, et enfin un tertiaire qui influence les deux premiers légèrement. Suivant notre personnalité, il pourrait y avoir des traces d’un quatrième, mais pas nécessairement. Moi, par exemple, je ne présente quasiment aucun trait mélancolique/de terre, et pourtant, je me suis entourée d’eux dans mes amitiés, probablement dans une tentative de m’équilibrer ! C’est l’une des quatre explications de base des tempéraments.

La terre en tant qu’élément:

La terre : la stable, la solide, la structurée. Dans la symbolique, elle est représentée par le chiffre quatre, qui, de manière tout à fait accidentelle est le nombre d’atomes de carbone dont est constitué l’intégralité du monde organique, et dans sa forme la plus condensée, le diamant qui est la chose la plus dure qui soit.
La terre inclue à la fois la pierre et la terre, ce qui d’une part permet de donner la vie à tout et d’autre part de fournir à tous une structure. Tout ça pour dire que la terre, bien que souvent en arrière-plan est véritablement importante.
Alors que l’air est rapide, que le feu est féroce et l’eau hors du temps, la terre fonctionne sur une échelle temporelle géologique. Non pas mesurée en minutes, en cuillères à thé où même en années, le temps de la terre est l’ère, et sa voix est le lent éboulement qui gronde de sa grande bouche avec difficultés, profondément, à une fréquence souvent trop basse pour la percevoir.
Pour comprendre la terre, il faut mettre les mains au sol, se mettre genoux et parfois sur le ventre pour véritablement regarder le détail des choses : le lichen qui pousse à la surface des rochers, les nuances de couleurs du sol à mesure que vous gravissez un sommet, les uniques minuscules grains de sable qui étaient autrefois des montagnes et des roches et qui, comme des perles, contiennent toujours en leur sein les géants assoupis.

Parlant de perles, la perle elle-même est une protection semblable à la terre, construite pour protéger des dangers les tendres entrailles des huîtres.

L’échelle temporelle est la lente pulsation de la terre. C’est quelque chose d’inimaginable jusqu’à ce que vous voyez les strates de calcaire le long des falaises et réalisiez qu’il fut un temps où la terre était plate. Pour comprendre cela malgré tout, vous devez étendre votre échelle du temps.
Penser des roches et du sol qu’ils sont inanimés reviens à ne pas assez s’approcher pour les entendre véritablement et voir de quoi ils sont capables : Les roches parlent dans un langage si bas qu’ils sont inaudibles à moins que vous ne ralentissiez vous-même ; le sol donne la vie d’une manière si lente que si vous ne ralentissez pas pour l’observer, vous serez frustré. Si vous ralentissez suffisamment pour l’observer, vous découvrirez un monde dans le monde, couches après couches de choses intéressantes que vous pourriez ne jamais apercevoir si vous n’y jetez qu’un rapide coup d’œil en passant.
La terre la solide, la terre la stable, la terre théâtre de perspectives : car comment peut-on contempler le monde d’un point de vue géologique et ne pas commencer à voir le court flash de notre existence comme quelque chose frisant l’insignifiance ?
Cette perspective donne à la terre ce qui pourrait être perçu comme de la compassion vu de l’extérieur, bien que ce soit en réalité juste de la patience : nos plus grands problèmes ne sont que des instants fugaces en chronologie de terre, et pour véritablement agiter la terre, le préjudice doit être particulièrement important et la pression incommensurable.

Ainsi, quand la terre s’ébroue, alors qu’elle se secoue, et s’obstine à la destruction, elle peut éradiquer avec un calme terrifiant. La terre rugit et des villes s’écroulent. Des montagnes bougent, puis, revient à leur calme initial. Le monde entier a changé autour d’elle avec une force incommensurable sans peines apparente.
Frappez la terre avec de l’eau et elle l’absorbe, frappez la avec du feu et elle l’étouffe, frappez là avec de l’air et il glisse à la surface des pierres. La terre ne réagit pas vraiment bien à la force brute où l’assaut frontal. Caressez ses berges avec de l’eau et avec le temps elle s’érodera, chauffez graduellement et elle entrera en fusion, soufflez dessus assez longtemps et elle s’effritera, grain à grain.
Les mots reliés à la terre :
Équilibre, Stable, Structuré, Rigide, Immobile, Protecteur, Nourricier, Stoïque, Fertile, solide, Immuable, Lent.

La terre en tant que personnalité : je vous présente le mélancolique.

Les même mots utilisés pour décrire la terre elle-même peuvent être utilisés pour décrire la personne (terre) mélancolique : Stable, Structurée, Loyale, rassurante.
Appréciant les structures, le mélancolique aura tendance à se les appliquer avec discipline et rigueur. Cette rigueur prend la forme d’une contrainte qui, pour les autres tempéraments peut paraître malsain voire impossible. Parfois c’est peut être le cas, mais sinon, c’est simplement ce qu’ils sont.
C’est souvent très difficile de dire le sentiment d’un mélancolique sur un sujet. Il ne vous le dira pas, et, à l’inverse des autres tempéraments, quand il ressent quelque chose il ne fait pas de vagues.
Si vous vous trouvez être l’une des personnes pour qui le mélancolique émerge derrière son mur de silence, vous avez reçu un don très rare : ne le négligez pas.
Du fait de ce silence, le mélancolique n’est pas des plus expressif : il peut ressentir quelque chose, incroyablement profond, mais la probabilité pour qu’il le fasse remonter et l’exprime au grand jour est proche du néant. Pour lui, il suffit de le ressentir. De la même manière avec la création, le mélancolique dispose d’un monde intérieur très riche et s’il est fertile, créera abondamment. Mais il ne ressent que rarement le besoin de partager. Ce qui est différent de la timidité, du manque de confiance où de la peur : pour lui, c’est suffisant de simplement faire.
Tous ces exemples montrent qu’un mélancolique peut paraître bien inintéressant en superficie. Mais en fait il a en dessous des apparences tout un monde riche d’intenses émotions, d’intérêts et de talents cachés que vous ne découvrirez qu’après l’avoir connu des années.
C’est le genre de personne qui remporte un oscar et n’en parle à personne. Ce n’est pas de l’humilité, c’est que ça ne leur viens pas à l’’esprit de se vanter de ces choses-là ils estiment que leur valeur est plus déterminé par des accomplissements. De la même manière, vous ne pouvez pas complimenter un mélancolique trop souvent où ils vont trouver ça louche : vu que pour eux leur valeur ne se détermine pas sur du matériel, trop de compliments risquent de sonner faux.

Silence.

Il y a peu de chances pour que le mélancolique vous appelle. Ce n’est pas personnel. Il est probablement content que vous l’ayez appelé. Il a écouté votre message et s’est senti aimé et ne vous rappellera pas, donc faites-vous une raison.

Il aime le silence. Pas seulement le son du silence, mais le silence émotionnel. La chose la plus belle que vous puissiez faire pour un mélancolique est de ne pas le manipuler émotionnellement, de juste les laisser tranquille. Bien souvent en fait, le jour de rêve d’un mélancolique est juste de se laisser vivre seul ou avec les ses  proche les plus chers.

Ce mur de silence est à la fois son arme la plus importante et son obstacle le plus dur à surmonter. Lorsqu’il est sous pression, attaqué où qu’il a besoin d’être seul, le mélancolique peut ériger un mur de pierre impénétrable le rendant parfaitement inatteignable. Si vous avez été exclu, aucun subterfuge, flatterie où supplication ne le fera bouger, il a juste besoin de temps pour jauger ce qui s’est passé afin qu’il puisse revenir de lui-même. C’est leur plus grand défaut car dans une relation, il est souvent véritablement nécessaire pour quelqu’un de savoir comment l’autre se sent. Le manque de communication et le retrait peut donner le sentiment que le partenaire retire son amour et son affection, ce qui, pour d’autres tempéraments peut être terrifiant.

Que se passe-t-il derrière cet impénétrable mur de silence ? Bien, généralement il réfléchit.

Les mélancoliques aiment à réfléchir aux éléments de bout en bout, et être absolument sûr que leur décision est la bonne. Pour ceux d’entre nous qui prennent des décisions instantanément où qui sont impulsifs, c’est parfaitement exaspérant, surtout lorsque que nous amenons nos propres idées.

Présentez une superbe idée à votre ami mélancolique et il commencera à noter chaque moment où elle peut mal tourner. Il n’essaye pas de jouer les « pessimistes », il désigne les faiblesses de la structure, vu que c’est ce qu’il fait pour lui-même.

Voir ce trait de caractère comme « pessimiste » est simplifier ce qui se passe en réalité : Etre positif sur une issue malgré une planification défectueuse équivaut à présenter le flanc à la déception. ; planifier soigneusement en prenant en compte toutes les erreurs possibles reviens à se préparer au succès.
Il est aussi cela : la personne qui naturellement aura tendance à se jeter dans une situation moins dangereuse en cas d’échec du plan. Ce sont les gens qui reprennent leurs esprits et se jettent dans un autre plan.
Le mélancolique, profond, lent et plein de sentiments, sera profondément blessé si une fois lancé dans un plan devait échouer. Parce que chaque blessure entaille si profondément, le mélancolique la prochaine fois, préparera son plan encore plus, et pour les gens à l’extérieur paraîtra encore plus pessimiste qu’avant. Ce n’est que de l’auto protection. Quand votre mélancolique commence à souligner ce qui pourrait ne pas fonctionner, il n’essaie pas de vous dissuader où de vous décevoir, mais tente juste de rendre votre projet meilleur pour vous éviter la blessure. A cause de sa peur de l’échec, le mélancolique peut se persuader à l’inaction en sur-cogitant.

La manière de le toucher n’est pas par des pensées positives (ce qu’après j’ai décrit, je suis sûr que vous voyez sonne complètement erroné) mais par des raisonnements.

Le mélancolique est un fin observateur. Alors qu’en société, les autres tempéraments trouvent un moyen de faire partie de la masse, le mélancolique se tiens généralement à l’écart de la foule à regarder. Il sera souvent vraiment content d’être là, restera souvent relativement silencieux la majeure partie de la nuit, bien qu’il engagera joyeusement la conversation si le sujet l’intéresse. Dans une pièce avec des étrangers, c’est dans l’observation qu’il est confortable.
C’est cette compétence à l’observation qui rend le mélancolique le bon interlocuteur pour un conseil. Il va dans les faits écouter et évaluer ce que vous avez à dire. Les mélancoliques sont bons à l’écoute, partiellement parce qu’il est plus confortable pour eux d’écouter que de parler, mais aussi parce qu’ils sont véritablement intéressés si la personne qui parle est quelqu’un à qui il tient. En raison de leur capacité à vérifier les éléments à chaque degré, ils fournissent souvent des conseils avisés.
Lent au mouvement, inéluctable une fois lancé. Cela peut prendre du temps au mélancolique pour vous apprécier. Cà peut lui prendre longtemps pour décider d’une ligne de conduite, où de considérer une information et décider ce qu’il y a à en penser. Vous verrez par contre, qu’une fois qu’ils ont pris une direction ils sont quasiment innarrêtables.
En amitié, ce sont les plus loyaux, souvent à soutenir des gens bien longtemps après que d’autres aient quittés le navire. Lorsqu’ils décident une opération ils sont fermes et résolus, et passeront des années si nécessaire pour atteindre leur but. Souvenez-vous de cette échelle temporelle géologique ? Un mélancolique s’engage dans des plans à long terme. Pour votre info, c’est infernal de jouer aux échecs avec eux.

Melancolia Durer
A l’équilibre:
A l’équilibre, le mélancolique est stable, structuré et rassurant. Le genre d’amis vers lequel vous vous tournez pour vos problèmes les plus sensibles parce que vous savez qu’ils n’en parleront pas à âme qui vive, mais qu’il vous aidera à trouver une solution. C’est le type d’employé qui sera à l’heure chaque jour et qui fera le boulot quel que soit le temps nécessaire. C’est le type de partenaire qui pourrait ne pas vous dire qu’il vous aime, mais qui vous aimera loyalement et d’une intensité féroce pouvant laisser parfois sans voix.

Déséquilibré:
Quand il est déstabilisé, le mélancolique peut être trop obstiné, trop isolé. S’il n’a personne en qui il peut avoir confiance, alors il n’exprimera jamais ses pensées où ses sentiments qu’il peut accumuler jusqu’à un point malsain
Il peut ressasser et s’autocorriger jusqu’à l’inaction.
Sa structure rigide peut devenir une prison, être obsessivement pointilleux, et l’attention au détail lorsqu’en déséquilibre, peut devenir perfectionniste et coupeur de cheveux en quatre.
Le mur de silence qui leur sert de mécanisme de protection peut devenir destructeur pour l’entourage si le mélancolique se sent blessé.

Que savoir si vous êtes mélancolique :
Parfois, le simple fait de communiquer sur le fait que vous avez besoin de temps pour penser, ou que vous n’êtes pas à votre aise à prendre trop la parole est tout ce dont les gens ont besoin de savoir pour lâcher du lest.
Parfois, au-delà du fait établis que vous aimez quelqu’un, il a toujours besoin de l’entendre.
Appelez votre maman, même si vous ne comprenez pas pourquoi elle veut tant vous parler.

Que savoir si vous avez un mélancolique dans votre vie :
Votre mélancolique ne désire surement rien de plus que d’être accepté pour ce qu’il est, absence de coups de fil et nature taciturne comprise.
Si votre mélancolique vous confie quelque chose de personnel, c’est véritablement un don et, bien que de le reconnaître directement l’embarrasserait (et c’est la garantie qu’il n’y ait plus de confidence par la même occasion), vous pouvez constater par vous-même ce que représente pour votre mélancolique de s’ouvrir à vous.
Ne jamais révéler les secrets d’un mélancolique si vous en avez été récipiendaires.
Si vous devez échanger avec un mélancolique, donnez-lui du temps : il n’aime pas dévoiler ses pensées et sentiments avant de les avoir considérés du début à la fin. Si vous les lui demandez avant qu’il ait fini, ça va juste lui faire perdre leur fil de sa pensée et le rendre grognon.
Si vous voulez convaincre un mélancolique de quelque chose, prévoyez des arguments logiques et rationnels (ne faites pas appels à ses émotions) où il vous oubliera d’entrée de jeux.
Vous vous rappelez du truc le l’échelle géologique ? La loyauté d’un mélancolique dure des années si elle est gagnée. Un mélancolique n’oublie aussi jamais une trahison. Ne les trahissez pas : ça les blesseraient plus profondément que vous ne pouvez imaginer.
Peut-être ne vous dira-t-il pas souvent comment il se sent, mais si vous faites véritablement l’effort de regarder de près, vous réaliserez qu’ils le montre à sa façon : regardez comment il vous considère comparé à d’autre personnes dans votre vie et vous ne pourrez plus jamais douter qu’ils ne remueront pas ciel et terre pour vous si vous lui demandez.

Article suivant : De l’air: le tempérament sanguin

Traduit avec l’aimable autorisation de l’auteur:

Rebecca Altman

Herbalist. Mischief maker. Curator of fine plant matter.

(sells wares: www.kingsroadapothecary.com)

(writes nice things: www.cauldronsandcrockpots.com)

Soulagement Naturel De La Douleur: les Tempéraments et leur usage pratique par Rosalee de La Foret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s